La Position Fortifiée de Namur (PFN) en mai 1940 (Tome 1)

 49,00

12 en stock

Catégorie :

Description

La position fortifiée de Namur (P.F.N.) en mai 1940 (Tome 1). De 1918 au 10 mai 1940.

En 1990, le professeur namurois Jean Baudhuin constatait : « En 1930, le Défense nationale faisait paraitre un volumineux ouvrage relatant de quelle manière s’était effectuée la Défense de la Position fortifiée de Namur en août 1914. Par contre, cinquante ans après les événements de mai 1940, rien de semblable n’a encore été réalisé. »

Seuls avaient été utilement publiés des témoignages de combattants dans des revues d’histoire locale et quelques monographies relatives à un ouvrage fortifié en particulier. Une étude historique d’ensemble, non pas uniquement consacrée aux forts, faisait toujours défaut. La Position fortifiée de Namur apparaissait comme le parent pauvre de l’historiographie de 1940. Officiellement, il ne s’était pas passé grand-chose à Namur…

Entamée en 1996 et présentée à l’UCL en 2012, la présente recherche doctorale La Position fortifiée de Namur (PFN) en mai 1940, basée sur l’analyse des archives publiques belges, françaises et allemandes, sur des sources privées et plus de 300 témoignages oraux, prouve au contraire que Namur fut le théâtre de très nombreux événements associant l’armée belge, l’autorité civile et la population.

Ce deuxième tome décrit le sort de la Position fortifiée de Namur du 10 au 24 mai 1940, jour de la reddition du fort de Dave, et l’après-guerre. Illustrées par plus de 800 documents iconographiques, souvent inédits, ces pages vous plongeront au coeur de la Position fortifiée de Namur défendue par le VIIe corps d’armée du lieutenant- général Deffontaine : les relations contrastées avec les Français, les troupes d’infanterie des intervalles, la résistance des forts, les opérations menées par les troupes allemandes des 211 et 269 Infanterie-Divisionen, la Commission des Forts, le destin des principaux acteurs de mai 1940 à Namur, les lieux de mémoire, les amicales.

Au total, ces deux tomes sur la P.F.N. en mai 1940 se déclinent sur plus de 1000 pages et présentent plus de 1250 documents iconographiques.

Sans la collaboration des témoins de cette période troublée, cette synthèse n’aurait pas la même densité historique, la même empreinte humaine. Les acteurs de 1940, « ceux qui veillèrent », vous emmènent à leurs côtés pour revivre l’histoire à laquelle ils prirent part !